BANN SIMPLE 2.png

Dans le «Swinging Rome» de 1969, BELLADONNA raconte une histoire de sorcellerie pop. Entre giallo jazzy, dolce vita gothique et érotisme macabre,suivez l'aventure de Nella, une jeune femme comme les autres, qui va affronter les ténèbres et révéler sa véritable nature.

DECOR VILLE.png

BELLADONNA
Rome, 1969. Nella, une jeune femme réservée, mène une existence monotone : à la recherche d’un travail, elle partage un petit studio avec son compagnon Alberto. Négligée par ce dernier, née d’une mère inconnue, elle souffre d’une peur maladive de l’abandon. Elle est engagée en tant qu’assistante personnelle de Belladonna, une riche jet-setteuse qui vient passer l'été à Rome. Cette femme mystérieuse, au charme magnétique, toujours accompagnée d'une cour de personnages excentriques fait basculer Nella dans un univers baroque, voué aux plaisirs et aux nuits blanches.

POP PANDEMONIO
Petit à petit, la sage Nella prend confiance en elle, quitte Alberto et s'installe dans la somptueuse villa de sa patronne. Lors d'une étrange soirée dans une boite de nuit, Nella, peut-être droguée à son insu, croit voir la piste de danse se transformer en véritable scène de sabbat. Partagée entre la peur et l'attirance qu'elle ressent pour Belladonna, elle plonge peu à peu dans un monde où fantasmes et réalité se confondent.

THANATEROTICA
Une nuit, Belladonna, comme à son habitude, rentre en compagnie d’un homme et d’une femme, amants d’un soir. Nella assiste à leur mise à mort au cours d’un macabre rituel. Est-elle victime d’une hallucination ? Ou Belladonna est-elle une meurtrière sanguinaire ?

PROFUMO DI MISTERO
Nella s’improvise alors détective. Elle prend en filature l’inquiétant Cicerone, l’homme de confiance de Belladonna. Elle l’observe visitant des cimetières et des maisons de retraites, sans doute à la recherche de quelqu’un. Plus tard, elle découvre auprès du bureau de placement que Belladonna tenait absolument à l’engager, elle et personne d'autre. Nella se rend à la Bibliothèque Centrale de Rome. Dans les archives, elle ne trouve rien sur Belladonna, excepté une photo datant de 1919 où son visage paraît aussi jeune qu'aujourd'hui.

AMORE SABBATICO
Un soir, Belladonna, accompagnée de nouveaux amants, reproduit son rituel de mort. Nella s'interpose en vain. Craignant pour sa vie, elle poignarde Belladonna au coeur. Mais cette dernière semble insensible à la lame d'acier, qu'elle retire lentement de sa poitrine. D’une voix douce, elle dévoile son secret à la jeune femme terrifiée. Belladonna est une sorcière qui puise son immortalité dans le sang de ses jeunes victimes. Ensorcelée, Nella suit la sorcière dans sa couche. Au petit matin, elle se lève, amoureuse, envoûtée, incapable de réagir.

CADAVERI SQUISITI
Dans un moment de lucidité, Nella téléphone à Alberto qui ne croit pas un mot de ce qu’elle lui raconte. Cicerone, qui a surpris la conversation, la menace d'un rasoir. Elle s’enfuit. Une angoissante poursuite s'engage dans les jardins de la villa Borghese. Elle parvient à s'introduire dans le musée étrusque et, profitant de l'obscurité, pousse son agresseur par-dessus une balustrade. Avant de mourir, Cicerone avale un morceau de papier sorti de sa poche. Nella extirpe le message de sa bouche ensanglantée. A la lumière de la lune, elle lit ces quelques mots : institut Gemella, chambre 213.
A cette adresse, elle découvre un institut délabré, tenu par des religieuses. La chambre 213 est occupée par une femme âgée qui, selon les sœurs, n'a pas prononcé un mot depuis des années. En l'apercevant, la vieille femme murmure son prénom : « Nella… ». La jeune femme bouleversée comprend alors qu’elle a retrouvé sa mère, qui lui raconte d'une voix caverneuse qu'elle fut la compagne de Belladonna. Elle partagea ses maléfices et ses rituels d'immortalité jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse d'un homme avec lequel elle eut un enfant : Nella. Fuyant la jalousie de la sorcière, qui avait assassiné son amant, elle dut abandonner sa fille pour la protéger et se réfugia dans cet asile, cachée de tous. Avant de se terrer à nouveau dans le silence, la recluse révèle à sa fille le lieu d'une ancienne crypte abritant une relique capable d’annihiler les pouvoirs de Belladonna.


LA CRIPTA NASCOSTA
Quand elle arrive sur place, la crypte semble avoir disparue. Devant elle, s’étend un immense chantier d’où surgissent des immeubles modernes figés dans la nuit. Nella escalade une grille et déambule au milieu des pelleteuses et des gravats. Derrière une porte métallique, elle découvre un escalier en pierre plongeant dans les ténèbres. Dans la pénombre, elle distingue les vestiges d'une chapelle médiévale où, sur un piédestal, trône un vieux poignard couvert d'inscriptions occultes.

ADDIO STREGA  !
Surgie de nulle part, Belladonna se dresse devant elle. La sorcière la convie à devenir sa compagne, comme le fut jadis sa mère. Acculée, Nella résiste à la tentation avant de lui asséner un violent coup de poignard. La sorcière s'écroule et dans son agonie, un sourire triste sur les lèvres, elle murmure «  tout est bien  », avant de rendre son dernier souffle. Libre pour la première fois, Nella, les mains maculées de sang, étreint le cadavre de Belladonna. Est-elle à son tour devenue une sorcière ?